L’arthrite juvénile idiopathique peut causer le cancer


L’apparition de tumeurs malignes chez les enfants atteints d’arthrite juvénile idiopathique (AJI) n’est pas due à la prise de médicaments couramment utilisés pour le traitement de cette maladie, tels que le méthotrexate et l’étanercept, mais elle est plutôt la conséquence de la maladie en soit.

C’est ce que stipule une étude de l’Université de l’Alabama à Birmingham, parue dans Arthritis & Rheumatism.

En effet, les patients atteints d’AJI ont un risque quatre fois plus élevé de développer des tumeurs malignes et cancéreuses que les autres enfants qui n’ont pas cette maladie ou encore que ceux qui souffrent d’un autre problème de santé, comme l’asthme ou un trouble de l’attention avec hyperactivité.

Plusieurs éléments de preuve circonstancielle ont suggéré une association entre l’AJI et le cancer. L’inhibition d’immunosuppresseurs TNF augmenterait notamment le risque de malignité. Il semblerait également que certaines tumeurs malignes, les leucémies aiguës en particulier, pourraient être confondues avec l’AJI et initialement mal classées ou mal diagnostiquées.

Les experts tiennent à mentionner que pour confirmer leurs conclusions, des études plus importantes et encore à plus long terme devront être effectuées pour en connaître davantage sur le lien entre le cancer, l’AJI et son traitement.

Crédit photo : chrisroll / FreeDigitalPhotos.net
Source: Buminteractif


4 Comments

  1. ameli dit :

    C’est quoi un arthrite juvénile idiopathique exactement?

    Répondre

Ajouter un commentaire